Les infos / Communiqués de presse / Elections des membres du bureau de la CCIJP pour le mandat 2020-2021

Elections des membres du bureau de la CCIJP pour le mandat 2020-2021

La CCIJP (commission de la carte d’identité des journalistes professionnels) a procédé le 24 septembre 2020 à l’élection des membres de son bureau pour l’exercice courant jusqu’au 31 décembre 2021.

Bénédicte Wautelet, représentante employeur, est élue présidente pour l’année 2020-2021, en remplacement de Claude Cordier, représentant journaliste.

2 QUESTIONS A …  

Bénédicte Wautelet, représentante du collège employeurs, élue présidente de la CCIJP (le 24 septembre 2020) 

1) Quels sont les enjeux de cette année d’exercice 2020/2021 qui s’ouvre ? :

Cette année d’exercice est une année charnière pour la Commission sur plusieurs plans. La période de renouvellement 2021 sera marquée par la dématérialisation de la demande de carte. La Commission se met ainsi sur un standard de service attendu par les employeurs et par les journalistes. Elle a été attentive à ce que leur démarche soit facilitée au maximum. Le succès du lancement de ce service est donc un enjeu fort pour la Commission.

Par ailleurs, ce mandat qui s’achèvera au 31 décembre 2021, coïncidera avec une année élective. L’importance de ce rendez-vous pour la profession n’est plus à démontrer. La Commission repose sur le paritarisme qui contribue à une saine gestion de la profession pour la carte de presse. Les membres de la profession sont tous concernés et il leur reviendra d’élire leurs représentants.

Enfin, il ne faut pas oublier les actions courantes de la Commission pas moins essentielles. La Commission se doit de remplir sa mission principale qui consiste à délivrer les cartes de presse dans le respect des critères fixés par la loi mais aussi en tenant compte des évolutions de la profession.

 

2) Quel est le rôle de la Commission, notamment concernant l’«Accompagnement des journalistes dans un contexte mis à mal par la crise engendrée par le covid 19» ? :

En effet, le précédent mandat a été marqué par une crise sans précédent dont les conséquences économiques et sociales n’ont pas fini de se faire sentir.

Déjà en mars dernier, la Commission a su faire preuve de réactivité et décidé dans un premier temps de la prorogation de la validité de la carte 2019 afin de contrer les effets du confinement qui nous était imposé pour des raisons évidentes. A année exceptionnelle, mesures exceptionnelles. La Commission forte de sa légitimité et soucieuse d’assurer son rôle d’accompagnement des journalistes a ensuite pris une décision forte en attribuant la carte 2020 à tous les détenteurs de la carte 2019 et en appliquant des dispositions particulières pour les 1ères demandes de cartes.

La crise cependant n’est pas terminée et la Commission, qui fait office également de baromètre dans la profession, peut déjà percevoir ses effets. Consciente que les journalistes auront plus de mal à remplir les critères d’obtention de la carte en 2021, elle a déjà anticipé en décidant la mise en place de nouvelles mesures qui auront pour objectif d’accompagner les journalistes les plus touchés par les effets de cette situation inédite. Des communications dédiées seront faites dans les prochaines semaines et la Commission reste attentive à l’évolution de la situation. En fonction de l’actualité, et l’évolution des conditions de travail des journalistes, la Commission continuera à s’adapter.

Je tiens aussi à souligner que, si le constat actuel est que le nombre de détenteurs de la carte décroit depuis quelques années, les nouveaux supports de presse n’ont jamais été aussi nombreux. On assiste à une mutation dans le secteur et la Commission de la carte de presse aura à cœur d’accompagner les membres de la profession dans cette évolution.

 

Composition du bureau pour l’exercice 2020-2021 

Présidente

Madame Bénédicte WAUTELET (SPQN)

Vice-présidents

Monsieur Claude CORDIER (SNJ)

Monsieur Guy DURIEUX (SMSP)

Secrétaires générales

Madame Kathleen GROSSET (FFAP)

Madame Elisabeth BRACONNIER (SNJ-CGT)

Trésorière

Madame Isabelle BORDES (CFDT)

 

Paris, le 1er octobre 2020