Les infos / Communiqués de presse / Une nouvelle présidence, après les dernières élections (29/06/2018)

Une nouvelle présidence, après les dernières élections (29/06/2018)

UNE NOUVELLE PRESIDENCE, APRES LES DERNIERES ELECTIONS

La CCIJP (commission de la carte d’identité des journalistes professionnels) vient de renouveler ses membres (pour trois ans) et son bureau. Après les élections concernant l’ensemble des journalistes et la désignation des représentants des éditeurs de presse, Bénédicte Wautelet, représentante du SPQN est élue présidente pour l’année 2018/2019, en remplacement de Claude Cordier, journaliste.

 

2 QUESTIONS A …  

Bénédicte WAUTELET, présidente de la CCIJP.

 

Quels sont les enjeux pour ce prochain mandat de 3 ans à la commission de la carte ?

Ils portent essentiellement sur deux aspects. Le premier concerne directement la demande et le renouvellement annuel de la carte de presse. La commission doit accompagner les évolutions des métiers et coller au plus près des réalités de la profession. Ce qu’elle fait depuis toujours en réactualisant régulièrement les critères d’attribution. Mais tout cela ne peut se faire qu’en respectant la loi, le code du travail et la convention collective des journalistes. L’ensemble de la profession a suffisamment d’imagination pour avancer tout en respectant ce cadre.

Le deuxième aspect, c’est la modernisation du fonctionnement de la commission elle-même. Depuis deux ans, la CCIJP est engagée dans un processus de dématérialisation. Les demandes de carte se feront dès l’an prochain en ligne. Les journalistes pourront, pour la carte 2019, remplir leur demande de renouvellement, fournir les documents demandés, demander une attestation, régler leur frais de dossier… par internet. La CCIJP met donc de nouveaux services à la disposition des journalistes. Ce qui renforce sa légitimité. Une légitimité professionnelle et une légitimité démocratique puisque les journalistes y sont élus par leurs pairs et que le récent scrutin (juin 2018) a montré pour la première fois depuis 1997, un renforcement de la participation.

 

A quoi sert la commission, à quoi sert la carte de presse ?

C’est d’abord un outil de travail indispensable. Elle permet d’obtenir des accréditations pour des déplacements, événements, salons…, d’entrer dans des lieux très contrôlés comme les ministères, préfectures, tribunaux, et c’est plus vrai encore avec les mesures anti‑terroristes. Elle protège sur les terrains de conflits ou de guerre. Elle indique aussi auprès des employeurs la qualification et l’ancienneté du journaliste, CDI ou pigiste. Elle est un justificatif irréfutable de l’appartenance à la profession. Quant à la commission, elle est là pour représenter la profession et attribuer la carte sur des critères professionnels et selon la loi. Dans d’autres pays, ce sont ou les grands médias qui donnent une carte, ou l’Etat, ou un syndicat… En France, c‘est une commission paritaire qui est d’ailleurs un exemple et une référence pour plusieurs pays.

  

 

 

 

 

Membres du bureau de la ccijp – Exercice 2018-2019

 

 

Présidente :

Bénédicte WAUTELET (SPQN)

 

Vice-présidents :

Guy DURIEUX (SMSP)

Claude CORDIER (SNJ)

 

Secrétaires généraux :

Kathleen GROSSET (FFAP)

Thierry CERINATO (SNJ-CGT)

 

Trésorier :

Isabelle BORDES (CFDT)

 

Paris, le 29 juin 2018